Le mercredi 7 Décembre 2022, un déjeuner d’affaires, dans un restaurant   Japonais a réuni autour d’une table  la délégation Congolaise, conduite par la Ministre des Mines, Antoinette N’SAMBA KALAMBAYI et les responsables de l’Agence des Ressources Naturelles et Combustibles ainsi que ceux de JOGMEC, structures   sous tutelle du ministère japonais de l’Economie, Commerce et Industrie, METI en sigle.

Après le mot de bienvenue du Directeur Général de l’Agence des Ressources Naturelles et Combustibles, Mr YUKI SADAMITSU, l’heure était aux échanges.

Mr YUKI SADAMITSU

a présenté la liste des minerais spécifiques dont le Japon a besoin pour investir en RDC, il s’agit du lithium, du manganèse, du nickel et du cobalt.

Ces minerais stratégiques interviennent  dans la fabrication des batteries et véhicules électriques.

Réputé grand constructeur des véhicules, le Japon voudrait s’approvisionner directement auprès de la RDC.

Pour sa part, la patronne des mines a présenté les opportunités d’investissement en RDC qui détient la plus grande réserve mondiale de ces minerais qui jouent un rôle incontournable dans la transition énergétique.

Dans un esprit gagnant -gagnant,

à en croire Antoinette N’SAMBA KALAMBAYI, la RDC détient non seulement ces minerais, mais aussi, elle a besoin de l’expertise et de la technologie du Japon pour procéder à la transformation locale desdits minerais  en vue de constituer une chaîne des valeurs. 

Pour conclure, YUKI SADAMITSU a rassuré la Ministre Congolaise des Mines que le Japon s’occupera aussi du volet social à travers la construction des hôpitaux, des écoles et des routes afin de booster le développement communautaire .

Il sied de signifier que la délégation Congolaise qui avait à sa tête la Ministre des Mines était constituée de la Conseillère Principale du Chef de l’Etat, Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO et Coordinatrice de la Task force Japon, Madame Kelly LUNDA MAWAYA,  du Secrétaire Général aux Mines, Jacques RAMAZANI et du Chargé d’Affaires de l’Ambassade de la RDC au Japon, Espé-Martin KAPONGO KAPONGO et du Consultant à l’ambassade de la RDC au Japon, Pr LUKUMWENA NSENDA.

Cellcom